Prévention, tabac, alimentation : quelques conseils pour faire face à la FPI dans la vie de tous les jours

La FPI est une maladie chronique évolutive (1), mais certaines actions peuvent être mises en place pour essayer de prévenir les exacerbations, par quelques gestes simples.

SUIVRE DES RÈGLES D’HYGIÈNE

Prévenir les infections est la première chose à envisager. Cela passe notamment par la vaccination, en particulier contre la grippe et contre le pneumocoque, bactérie aussi de la pneumonie.

Au quotidien, quelques règles d’hygiène permettent également de se protéger contre certaines infections ou agressions qui peuvent aggraver les problèmes respiratoires :

  • Se laver les mains ou les désinfecter plusieurs fois par jour
  • Eviter de prendre les transports en commun aux heures de pointe
  • Aérer régulièrement son habitation
  • Limiter les contacts (poignées de main) pendant les épidémies de grippe (2).

TABAC, POLLUTION : LIMITER L’EXPOSITION AUX FACTEURS AGGRAVANT LA FPI

Prévenir toute exacerbation de la FPI et de l’aggravation de l’essoufflement passe également par éviter tout ce qui peut irriter les poumons comme le tabac (2-5).
L’arrêt du tabac est une étape difficile mais capitale pour la santé des patients. Faire appel à un spécialiste (tabacologue ou addictologue) peut être nécessaire. La pollution ou encore les poussières doivent être également évitées (3).

COMMENT LIMITER L’EXPOSITION À LA POLLUTION ?

Avant de sortir de chez soi, il est conseillé de se renseigner sur la qualité de l’air. Des sites internet donnent cette information en fonction du lieu où l’on se trouve : www2.prevair.org/

Quels sont les agents agressants des poumons ? Découvrez nos conseils dans cette brochure !

AVOIR UNE ALIMENTATION ÉQUILIBRÉE

La santé est aussi dans l’assiette. Même si cela n’est pas toujours évident, quand on se sent fatigué, que l’on a un reflux gastro- œsophagien, ou alors que l’on ressent certains effets indésirables des traitements, il faut continuer de manger pour garder de l’énergie. La nourriture a donc un rôle clé sur la santé et la qualité de vie des patients atteints de FPI. Sont à privilégier :

  • Les fruits et légumes cuits
  • Les céréales complètes
  • Les viandes maigres et le poisson

S’alimenter plus souvent et en petite quantité peut aussi être un bon conseil. Il ne faut pas hésiter à faire appel à un spécialiste en diététique et / ou nutrition. Il peut apporter de précieux conseils personnalisés (2,4,5,6).

IMPORTANCE D’UNE ALIMENTATION ADAPTÉE DANS LA FIBROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE 

La fibrose pulmonaire idiopathique, soit à cause de la maladie elle-même soit à cause de certains effets indésirables des traitements, peut entraîner chez certains patients une perte de poids. Cette perte de poids n’est pas sans conséquence car elle peut rendre le patient plus sensible aux infections, plus fatigué… Il est donc important de la prendre en compte et de mettre en place toutes les mesures nécessaires pour stabiliser le poids.

Découvrez en vidéos des conseils pratiques de Stéphanie Nicolini, diététicienne au CHU de Besançon.

(1) Cottin V, et al. Recommandations pratiques pour le diagnostic et la prise en charge de la fibrose pulmonaire idiopathique — Actualisation 2017. Version longue. Rev Mal Respir. 2017.

(2) Ligue pulmonaire suisse. Fibrose pulmonaire idiopathique (FPI). Maladie chronique d’origine inconnue. 2017.

(3) La fibrose pulmonaire idiopathique. Encyclopédie Orphanet Grand Public Maladies Rares Info. www.orpha.net/data/patho/Pub/fr/FibrosePulmonaireIdiopathique-FRfrPub7029.pdf (consulté le 3 janvier 2020).

(4) Pulmonary Fibrosis Foundation. Guide d’information relative à la fibrose pulmonaire. www.pulmonaryfibrosis.org/docs/default-source/disease-education-brochures/pf-info-guide_fall-2018—update_fr-fr2.pdf?sfvrsn=21ba918d_2 (consulté le 3 janvier 2020).

(5) Société de Pneumologie de Langue Française. La fibrose pulmonaire idiopathique. http://splf.fr/wp-content/uploads/2016/03/CARNET-FPI-22-10-r.pdf (consulté le 3 janvier 2020).

(6) www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Qualite-de-vie/Nausees-vomissements-diarrhees-et-problemes-de-bouche/Nausees-vomissements-diarrhees (consulté le 3 janvier 2020).