Fibrose pulmonaire idiopathique et activité physique : pourquoi est-ce si important ?

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES DE LA FPI SUR LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET QUOTIDIENNES ?

Les échanges gazeux deviennent difficiles, et le patient a du mal à s’oxygéner (1). Ce phénomène diminue la capacité à pratiquer une activité physique jusqu’à atteindre parfois une intolérance à effort (2).

En effet, l’essoufflement devient de plus en plus fréquent voire permanent (2). Les patients sont fatigués et ont le sentiment de ne plus arriver à bien s’oxygéner, même pour pratiquer des activités quotidiennes simples comme s’habiller, se doucher ou encore marcher par exemple (2).

COMMENT AGIR AU QUOTIDIEN ? (3)

Il est possible d’agir au quotidien, pour maintenir voire améliorer sa capacité à oxygéner son corps.

Pour cela, des exercices physiques d’endurance peuvent être pratiqués. Deux conditions à leur réussite : la régularité et le fait d’être adapté à la condition physique du patient.

Grâce à cela, c’est cette fois un cercle vertueux qui est initié. Récupérer des capacités à l’effort physique engendre un regain de confiance en soi et améliore la capacité respiratoire. Le patient peut ainsi reprendre des activités ce qui améliore sa qualité de vie.

QUELLES ACTIVITÉS PRATIQUER POUR AMÉLIORER SES CAPACITÉS D’OXYGÉNATION ? (2)

Les activités demandant un apport d’oxygène au corps comme la marche sur tapis roulant, le vélo d’appartement, sont conseillées.

Pour certains patients, une supplémentation en oxygène (oxygénothérapie) peut être recommandé par le médecin pendant ces séances d’exercice.

SE RENFORCER À DOMICILE

Vous vous dites que pratiquer une activité physique n’est plus fait pour vous. Bien au contraire !

Baptiste Chéhère va vous expliquer pourquoi il faut bouger et comment. Et ce qui es bon pour vous, et aussi bon pour vos proches…

FIBROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE : QUELLES SÉANCES D’ACTIVITÉS PHYSIQUES METTRE EN PLACE ?

Voici un exemple de programme à réaliser deux fois par semaine pendant 1 heure (4).

Agir contre la FPI - Activités physiques

Pour favoriser l’exercice physique et la récupération musculaire, l’équipe soignante peut également orienter le patient vers un programme de réhabilitation respiratoire.

FIBROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE : PLACE D’UN PROGRAMME DE RÉHABILITATION RESPIRATOIRE

Un programme de réhabilitation respiratoire, mis en place avec des médecins spécialisés, des kinésithérapeutes et des enseignants en activités physiques adaptées, peut être proposé à un patient. Ils peuvent aider le patient à maintenir et tolérer une activité physique, dans l’objectif d’améliorer la qualité de vie et la capacité à pratiquer un effort. La réhabilitation respiratoire associe plusieurs composantes, parmi lesquelles l’entraînement à l’exercice, l’éducation thérapeutique, le sevrage tabagique, la prise en charge psychologique et sociale et le suivi nutritionnel. Elle peut se réaliser à l’hôpital, en ambulatoire, ou au domicile selon l’évaluation initiale du patient, sa motivation et les possibilités locales (2,5,6).

Si vous souhaitez davantage d’informations sur les centres de réhabilitation respiratoire, vous pouvez vous renseigner sur :

REPORTAGE AU SEIN D’UN CENTRE DE RÉHABILITATION RESPIRATOIRE

À qui s’adresse un programme de réhabilitation respiratoire ? Quels en sont les objectifs ? Qui accompagne les patients ? Quelles sont les activités proposées ? Ce documentaire réalisé au centre de Dieulefit Santé peut vous apporter des réponses sur les questions que vous vous posez sur la réhabilitation respiratoire et de sa mise en pratique.

ILS VOUS PARLENT DE LEUR PROGRAMME DE RÉHABILITATION RESPIRATOIRE

Trois patients témoignent de leur vécu du programme de réhabilitation respiratoire au sein du centre de Dieulefit Santé. Quelle a été leur motivation ? Quels bénéfices ont-ils pu observer ? Un vent nouveau souffle sur la réhabilitation respiratoire !

(1) Bahri S, et al. Les mécanismes éthiopathogèniques impliqués dans la fibrose pulmonaire idiopathique : revue de la littérature. Revue F.S.B XVI 2017-2018.

(2) Encyclopédie Orphanet Grand Public. La fibrose pulmonaire idiopathique. www.orpha.net/data/patho/Pub/fr/FibrosePulmonaireIdiopathique-FRfrPub7029.pdf (consulté le 3 janvier 2020).

(3) Société de Pneumologie de Langue Française. La fibrose pulmonaire idiopathique. http://splf.fr/wp-content/uploads/2016/03/CARNET-FPI-22-10-r.pdf (consulté le 3 janvier 2020).

(4) Vainshelboim B, et al. Exercise Training-Based Pulmonary Rehabilitation Program Is Clinically Beneficial for Idiopathic Pulmonary Fibrosis. Respiration. 2014;88:378-88.

(5) Ligue pulmonaire suisse. Fibrose pulmonaire idiopathique (FPI). Maladie chronique d’origine inconnue. 2017.

(6) Cottin V, et al. Recommandations pratiques pour le diagnostic et la prise en charge de la fibros pulmonaire idiopathiques – Actualisation 2017. Version longue. Rev Mal Respir. 2017