Évolution de la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) : exacerbations et signaux d’alerte

QU’EST-CE QU’UNE EXACERBATION AIGUË DE FIBROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE ?

La FPI, ou Fibrose Pulmonaire Idiopathique, s’aggrave progressivement et peut provoquer d’importantes difficultés respiratoires (insuffisance respiratoire grave) (1).

Parfois, la maladie reste stable sur une période plus ou moins longue (plusieurs mois ou années), ou présente au contraire une aggravation rapide avec des poussées (exacerbations de fibrose). Ces exacerbations aiguës (à ne pas confondre avec une infection bronchique banale) nécessitent un renforcement rapide du traitement pour essayer de les enrayer car elles peuvent être de mauvais pronostic. Des infections respiratoires peuvent aggraver l’état du patient (1-3).

Exacerbation : Aggravation importante des symptômes de la maladie pour une raison inconnue ou déclenchée par une infection, une inhalation de substance ou médicament.

Aigüe : Apparue subitement

Comment se manifeste une exacerbation
aigüe de fibrose pulmonaire idiopathique ?

Par l’aggravation ou le développement d’un essoufflement sans cause identifiée depuis moins de 30 jours environ (2,3).

Quels sont les symptômes d’alerte de la fibrose pulmonaire idiopathique ?(1)

Certains changements de votre manière de respirer comme une aggravation de votre essoufflement par exemple ou même des questions doivent amener à appeler un médecin. Une consultation immédiate s’impose en cas d’apparition de problème respiratoire, d’essoufflement inhabituel ou d’une sensation de malaise, un gonflement des jambes, une douleur ressentie dans la poitrine par exemple ou une coloration bleue de votre peau.

Infos supplémentaires